CHEMIN NORD

L´origine du pélerinage à Santiago de Compostela par la route de la côte asturgalicienne remonte aux temps immédiatement postérieurs à la découverte de la tombe de l´apostole Santiago el Mayor (hacia 820).

Le tronçon galicien de cette route est actuellement signalisé tout du long de ses 170 km, entre Ribadeo et Santiago, par des pierres décorées de coquilles Saint Jacques réalisées en céramique ainsi qu´une valieuse information pour le pélerin : le point kilométrique auquel il se trouve. En plus de la célèbre flèche jaune, ces pierres aident à identifier le Chemin sans difficulté, du fait qu´elles soient situées en des lieux stratégiques, comme les croisements et les déviations.

La ville de Ribadeo, enclave touristique d´importance et capitale du municipio, est le point de départ du Chemin du Nord à son entrée en Galice. Ribadeo se montre comme la porte d´entrée de la route de pélerinage la plus septentrionale et qui sert de lien entre les sanctuaires de Oviedo et Santiago; il est utile de rappeler que entre les XIII ème et XVIII ème siècles elle fut considéree comme “la défense du Cantabrique”.

A la sortie de la ville côtière, il faut se diriger à Obe, pour cheminer jusqu´au mont de Santa Cruz, où se lève la ermita de Santa Cruz.

norte_1

Le Chemin du Nord, conduit ensuite à Vilela, Cedofeita et se poursuit jusqu´à Lourenza, Cubelas, Vilamartin, Vilanova, Gondan et Curveiro. La route continue ensuite son cours par la chapelle de San Nicolas et les lieux de Longaras, San Esteban, Trapa…

En sortant de Vilanova de Lourenza, l´ancienne route jacobéenne du nord continue d´employer sur ce tronçon le chemin médiéval de la “brea” : un axe viaire procédant de Asturias en direction de Lugo, qui fait son entrée à Mondoñedo par le médiéval et évocateur Ponte do Pasa Tempo.

norte_2

La ville de Mondoñedo est une des  villes épiscopales galiciennes de tradition culturelle majeure et un des noyaux historiques les plus remarquables de Galice. Le Chemin passe par le quartier de Os Muiños, rua de Sindin (1328), qui communique avec le noyau urbain intra-muros et qui en vérité constituait le chemin royal pour entrer en villle. A Mondoñedo il existe d´autres immeubles historiques comme les églises, hôpitaux ou palais qui embellissent les rues et les places de la ville.

Aux abords de celle-ci se situe le couvent de San Martiño de Vila lourente, “ Os picos “ ( XVIII ème siècle ). Vlaba peut déjà rivaliser avec l´attrait de la ville de Lugo, tout en permettant concretar un chemin plus court jusqu´à Compostelle. Ce Chemin  médiéval provient de Mondoñedo et monte en direction des petites localités de San Caetano par Valiñarides et Mariz. Le  Chemin médiéval continue le long du fond de la vallée baignée par la rivière Valiñarides, en passant par les lieux de Valiña, Pacios et Lousada…

Après il continue jusqu´à Peda Ponte, Gontan, Ponbecende et entre dans la ville de Abadin. A partir de Abadin, le Chemin transcourt par la terre de Cha à travers les parroques de Castromaior, Goiriz, Ponterroxa, traverse la rivière Arnela par un pont médiéval, rejoint Castromaior et passe par le magnifique pont médiéval de Pontvelle,qui mène les pélerins au travers d´une aire dépeuplée. La Route continue jusqu´à Santiago en passant par le petit village de O Frances (toponyme clairement vinculado au phénomène des pélerinages à Santiago), continue jusqu´à As Chonzas puis entre à Vilalba. A partir de Vilalba, le Chemin se poursuit en direction de Baamonde. Il faut sortir de Baamonde par la N-VI, parallèle au chemin de fer et à la rivière Parga pour arriver à Santa Leocadia de Parga.

plata3

Le Chemin continue par Ponte Leijosa et arrive à Santiago de Miraz, Pedramaior et Marco das Pias, aux limites de la province de Lugo. A partir d´ici, à travers  Esgueva, on arrive à Sobrado dos Monxes (A Coruña) et à Carelle. Après on atteint le lieu de Corredoiras où l´on passe par une croisée de chemins avant de rejoidre Boimorto et Gandara.

Le Chemin Nord s´unie finalement au Français dans la ville de Arzua.

norte_4