CHEMIN FRANÇAIS

Le Chemin Français à cheval. Introduction historique.

Le Chemin Français est l´itinéraire jacobéen possédant la majeure tradition historique et la plus grande reconnaissance internationale. Son tracé à travers le nord de la péninsule ibérique fut fixé avec précision en 1135 dans le Codex Calixtinu. Livre fondamental de l´acervo jacobéenne.

Ce guide, attribué au clérical français Aymeric Picaud, met en évidence le désir politico-religieux mis en oeuvre pour promouvoir le sanctuaire de Compostelle et faciliter son accès mais également afin de démontrer l´existence d´une demande de ce type d´information. Quand ce livre fut confectionné , les pélerinages atteignirent leur principale apogée, et le Chemin Français , la majeure affluence , à l´exception de l´époque actuelle, Santiago se convertissant en l´objectif principal des pélerins procédants de tout l´univers chrétien.

Itineraire

Le Chemin Français entre en Espagne après avoir croisé les Pyrénées, par Roncesvalles (Navarre), rencontre la ville de Pamplona et rejoint l´aragonais à Puente de la Reina. Depuis Puente de la Reina, le Chemin Français garde un itinéraire unique, qui traverse en direction de Santiago des lieux et villes aussi significatives que Estella, Logroño, Burgos, Carrion de los Condes, Sahun, Leon, Astorga, Ponferrada ou Villafranca del Bierzo.

1

Le Chemin Français entre en Galice depuis el Bierzo montant jusqu´au port de montagne de O Cebreiro (1300 m) dans la province de Lugo. Il reste 152 km de Chemin pour arriver à Santiago.

Sur les hauteurs de O Cebreiro, se trouve le village de tradition proto-historique, adapté aux dures conditions climatologiques de la haute montagne. Ce village constitue, qui plus est, un espace etnographique notable, dont la référence la plus visible est son ensemble de pallozas très caractéristique du nord est de la péninsule ibérique..

12

Depuis O Cebreiro, en continuant par la zone de montagne et un itinéraire ouvert aux immédiats des sierras de Os Ancares et O Courel, nous arrivons à Hospital da Condesa et à proximité du village de Padornela.

Après avoir atteint le port de O Poio (1337 m) , altitude maximale du Chemin Français en Galice, commence une douce descente en direction de Fonfria, et à partir d´ ici, bénéficiant de magnifiques panoramas verts nous atteignons Triacastela.

A la sortie de Triacastela, le Chemin bifurque. Nous pouvons continuer directement jusqu´à Sarria à travers une chaîne de vieux villages de grande tradition jacobéenne.: à Balsa, San Xil, Montan, Pintin, Calvor et San Mamede do Camiño; ou bien par le tronçon qui mène à Samos, et qui offre non seulement de jolis paysages traversant la rivière Sarria et les villages de San Cristovo ou San Martiño, mais également un monastère considéré comme l´un des plus anciens d´Occident.

Que l´on suive l´itinéraire de Samos ou de San Xil, le poit de rencontre est Sarria, localité la plus peuplée du Chemin Français en Galice avec plus de 7 000 habitants. A partir de là le pélerin traverse le pont de A Aspera, sur le Chemin de Barbadelo, auquel on arrive rapidement après avoir parcouru l´une des plus belles “ Caballeiras “, robledal, de la route. Croisant en continu des masses arborées, prés et terres de labours, à travers des tronçons annonçant les vestiges d´anciennes chaussées, le Chemin arrive à Paradela.

9

Au milieu d´un paysage ouvert et agréable la route descend jusqu´aux rives du Miño sur lesquelles s´assoment pour la première et unique fois du Chemin Français, les terres cultivées de la vid.

Pour entrer dans Portomarin, il est nécessaire de traverser le pont construit aux début des années 60 pour passer le barrage de Belesar. Sont également visibles les ruines du vieux Portomarin, arraché par les eaux en raison de la construction du barrage, malgré le fait d´être l´une des localités les plus belle et riche en patrimoine de la Galice.

A travers le village de Gonzar, le Chemin continu en direction de Castromaior, Ventas de Naron Lameiros, qui appartient déjà à Monterroso. Un peu plus en avant dans la localité de Ligonde, survivent de notables exemples de typologies architecturales traditionnelles.

mar_6

Immédiatement après la route pénètre les terres de Palas de Rei, qui doit son nom a un supposé Palais royal construit dans les immédiats. Le Chemin abandonne Palas par Ulloa, terre de production laitière et de savoureux fromages entre autres produits traditionnels. A proximité de ce tronçon, en prenant un petit détour, nous arrivons au château de Pambre l´un des rares châteaux féodaux galicien qui se sauva de la furie provoquée par les luttes des “ Irmandiños “. De retour sur le Chemin , celui-ci initie son parcours dans la province de A Coruña, sur le chemin de Leboeira et de Furelos, et croise un grandiose pont médiéval.

A Melide, localité considérée comme le centre géographique de la Galice, où nous pourrons déguster le meilleur poulpe à la galicienne, le Chemin Français devient urbain et reçoit le Chemin Primitif. Après Melide s´ensuivent Boente, Castañeda et à proximité de Arzua, Ribadiso.

11

Dans la ville de Arzua , célèbre par sa grande richesse fromagère, le Chemin Français reçoit les pélerins provenant du Chemin Nord. A partir de Arzua, il traverse à nouveau prés , robles, eupcaliptus entourant les petits villages de Calzada, Salceda, Bea…et Rua, ce dernier se situant déjà aux portes de O Pino, dernier municipio avant Santiago.

A Santiago même et après avoir passé les environs del´aéroport, le pélerin arrive à Lavacolla, très proche de Monte do Gozo, une petite élévation depuis laquelle les pélerins tiennent pour la première fois , la lointaine vision des tours de la Cathédrale de Santiago. Nous visiterons bien entendu la ville et sa cathédrale.

Pour finir nous les accompagnerons à l’aéroport ou station correspondante, où s´achèveront nos services.

Une option originale pour faire le Chemin Français: la calèche.

A Caminos Galicia, nous vous offrons également comme alternative de faire le Chemin Français depuis Portomarin en 3 étapes, chacune d´une durée de un jour. Auquel cas nous pouvons opter pour deux façons de faire le Chemin: à cheval ou en calèche.